Saint-Maximin la Sainte-Baume

Saint-Maximin est un grand bourg de la Provence Verte. Située à 45 Km de Marseille et 35 Km d’Aix en Provence, elle compte 14 734 habitants au recensement de 2012. Quand la petite histoire rejoint la grande Saint-Maximin doit son nom à l’apôtre Maximin, premier évêque d’Aix en Provence.

Petite bourgade nommée Villa-Latta à l’époque Gallo-Romaine, elle acquiert sa célébrité au XIIIè siècle à la découverte des tombeaux de Saint MAXIMIN ET Sainte Marie-Madeleine. Mais remontons un peu le temps et voyons comment SAINT Maximin est devenu Saint Maximin.

Le récit de la présence de Marie-Madeleine en Provence prend sa source au sud du bassin méditerranéen, en judée, au premier siècle de notre ère.

Des textes bibliques, la tradition fait émerger une Marie-Madeleine, pècheresse repentie, issue d’une famille riche, appartenant au cercle le plus proche de Jésus de Nazareth et participant pleinement à l’évangélisation du bassin méditerranéen. Ainsi, Marie-Madeleine ferait partie de ces fidèles ayant reçu lors de la Pentecôte, la mission d’évangélisation le monde, c’est à dire en ce temps-là l’empire romain.

Ce rôle de témoin fonde le récit de l’arrivée, sur notre rive de Mediterranee de Marie-Madeleine et d’un groupe de disciples, dont Maximin, ayant reçu en partage les Gaules comme terre de mission. C’est ainsi que naît la tradition des

saints de Provence, quelque part entre la fin de l’Antiquité et le début du Moyen-Age. Après avoir évangélisé la Provence, elle se serait retirée dans la grotte de la Sainte-Baume. A sa mort, Maximin l’aurait ensevelie dans le bourg

situé dans la plaine. S’appuyant sur cette tradition, Charles II d’Anjou, Comtes de Provence, ordonne des fouilles en 1279. Il trouve des ossements accompagnés de ce qui a été considéré comme un authentique relique racontant que la sépulture avait été cachée au VIIIè siècle par crainte des Sarrazins.

L’invention des reliques conforte la tradition en ce temps où le culte de Marie-Madeleine connaît un grand succès. Un pèlerinage s’organise vers ce lieu que Charles II d’Anjou et le Pape Boniface VIII confient aux soins des dominicains. La basilique érigée pour célébrer la sainte et accueillir les pèlerins sera considérée, selon l’expression consacrée par le père Lacordaire, comme le «Troisième tombeau de la Chrétienté» après Jérusalem et Rome. Ce patrimoine est, aujourd’hui encore, le témoin de cette rencontre entre tradition et Histoire qui a permis d’écrire, à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, une de plus belles pages de l’art gothique provençal.

Basilique de Saint-Maximin

La basilique abrite les reliques de Marie Madeleine, faisant d’elle le troisième tombeau de la chrétienté. Les travaux commencent en 1295 sur ordre du futur Roi de France Charles II et sur les plans de l’architecte Pierre le Français. En 1592, les travaux sont interrompus définitivement. Le portail et la grande porte d’entrée de la basilique ne seront jamais édifiés.

Avec ses 73 mètres de longueur, 43 mètres de largeur et 29 mètres de hauteur, la basilique est le plus vaste édifice gothique de Provence.

Incontournable

Ne manquez pas le reliquaire qui abrite le crâne de Marie-Madeleine, la crypte et ses 4 sarcophages, le choeur et ses 94 stalles, le retable d’Antoine Ronzen avec ses 16 panneaux de la Passion du Christ et les orgues de la basilique composés de 2692 tuyaux.

Le Cloître du Couvent Royal

Attenant à la basilique, il abrite depuis 2002 une hôtellerie de caractère. Ancien lieu de promenade quotidienne pour les moines, il abrite un secret bien gardé. Approchez-vous du puits et penchez-vous. Vous apercevrez la porte dérobée d’un passage secret qui permettait aux moines de s’enfuir.

La fête de Marie-Madeleine

Sainte Patronne de la ville de Saint Maximin, Marie Madeleine est honorée chaque année autour du 22 Juillet. Une grande fête s’étalant sur plusieurs jours lui est dédiée dans la cité. Au programme : procession des reliques dans la ville, retraite aux flambeaux, messe solennelle, bal populaire, feu d’artifice et banquet sur la place centrale.

Source: La Provence Verte Office de Tourisme

Amusez-Vous!

Le 3ème tombeau de la chrétienté sous la lune à Saint Maximin la Sainte Baume

Une visite au crépuscule pour sublimer la ville médiévale et la basilique gothique avec ses inestimables trésors : son mobilier, ses orgues mondialement connues, son chœur baroque, le retable de Ronzen… sans oublier la crypte qui abrite les reliques de Sainte Marie Madeleine. Une visite privée de la basilique, habituellement fermée le soir ! N’oubliez pas vos lampes de poche…

Avantage: EXCLU
Tarifs:
Normal : 5 €
5-12 ans : 2 €
0-4 ans : gratuit

Dates: tous les mercredis en juillet-août

Info: La Provence Verte

RESERVATION
Office de Tourisme
Carrefour de l’Europe
83170 Brignoles

04 94 72 04 21
Envoyer un email: contact@provenceverte.fr